Domboscosalesianos

SAINT JEAN BOSCO, SAINT PATRON DES APPRENTIS

Saint Jean Bosco de son vrai nom Giovanni Melchior Bosco, est né le 16 août 1815 à Castelnuovo d'Asti dans le Royaume de Sardaigne. Ses parents sont de pauvres paysans. Sa mère par la suite devint veuve du coup s'occupa seule de ses trois enfants. Son caractère et ses qualités lui donnent une grande influence sur les enfants de son âge, qu'il entraîne avec lui vers les divertissements et la prière. Doté d'une mémoire extraordinaire et d'une intelligence hors du commun, il s’ingénie à répéter à ses amis les sermons qu'il a entendus à l'église. Ce sont là les premiers signes de sa vocation apostolique. Sa carrière sacerdotale fut extraordinairement féconde. Il fit ses études avec l'aide de bienfaiteurs et avec l'argent qu'il avait gagné en travaillant. Pendant ses études, il en a profité pour apprendre les différents métiers de ceux qui le logeaient, C'est ainsi qu'il fut tour à tour apprenti cordonnier, apprenti forgeron, apprenti menuisier. Ordonné prêtre en juin 1841, il se consacra aux jeunes pauvres et abandonnés des quartiers populaires de Turin, notamment aux jeunes ouvriers. On l'appellera donc « Don Bosco ». Il décida de les réunir tous les dimanches, pour les instruire et les éduquer, tout en leur procurant des divertissements. Plusieurs de ces jeunes étaient errants et la majorité avaient connu la prison. Les premiers contacts de Don Bosco en faveur des jeunes ne furent pas faciles. Plusieurs d'entre eux, farouches et agressifs, comprenaient mal l'intérêt qu'un prêtre pouvait leur porter, eux qui étaient rejetés de partout. Certains citoyens étaient aussi contre mais Don Bosco réussit à changer leur perception à travers ses bonnes actions. Il ouvrit, avec l'aide de sa mère qui l'avait accompagné à Turin, un refuge, offrant le toit et le couvert aux plus déshérités. Ce furent les débuts de l'oratoire Saint-François-de-Sales, dans le Valdocco. C’est une Société dont les membres sont couramment appelés « salésiens », ayant pour mission l'éducation des enfants défavorisés. Les activités s'élargiront sans cesse. Don Bosco développa l'idée, assez nouvelle pour l'époque, que l'éducation intellectuelle et professionnelle permet d'empêcher la délinquance. Il est fondateur de maisons d'accueil pour étudiants, de foyers pour jeunes ouvriers et de séminaires pour vocations tardives. Il meurt à Turin le 31 janvier 1888. Chaque année à cette même date il est célébré par l’Église Catholique. Le jour de Pâques 1934, il fut canonisé et en janvier 1988, Jean-Paul II le proclame "Père et Maître de la jeunesse".