L’expression philosophie politique fait référence à deux termes qui sont la philosophie et la politique. Étymologiquement, d’une part la philosophie provient du grec : Philosophia, de philein qui signifie aimer et de sophia qui veut dire sagesse, savoir. La philosophie pourrait se résumer comme l’amour de la sagesse ou une réflexion sur la vie[1]. D’autre part, la politique du grec politikos désigne tout ce qui concerne la gestion de la cité[2]. La philosophie politique se résume donc comme une réflexion, une étude basée sur la moral dont le but est la recherche du meilleur système de gouvernance. C’est une réflexion théorique sur la politique. L’expression science politique  quant à elle est une étude empirique basée sur le comportement des institutions, les partis et les décisions dans la gestion de la société ou de l’État. Face à ces différentes définitions conceptuelles, existerait-il une différence entre la philosophie politique et la science politique ? Autrement dit, quel rapport fondamental la science politique et la philosophie politique entretiennent- elles ? Par ailleurs la science politique diffère-t-elle de la philosophie politique ? En outre, la science politique aurait-elle des points communs avec la philosophie politique ? Dans le souci de mener à bien notre réflexion, nous présenterons d’abord les similitudes entre la science politique et la philosophie politique, ensuite les différences entre la science politique et la philosophie politique et enfin la complémentarité entre la science politique et la philosophie politique.

 

En premier, nous pouvons dire qu’il existe une similitude entre la science politique et la philosophie politique au niveau de leurs finalités. En effet, la science politique et la philosophie politique  ayant pour point commun la politique, deviennent impérativement des activités basées sur le bien-être et le bonheur de l’homme. L’homme  devient le centre de la réflexion philosophique et l’objet de l’application de l’expérience politique. La philosophie politique doit son existence à Socrate lorsque dans le Phédon de Platon, Socrate indique que dans sa jeunesse, il été conduit à abandonner les sciences de la nature pour s’intéresser aux exigences de la société.  Aussi, Platon qui, face à la tristesse de la mort de son maître Socrate, a voulu donner une orientation nouvelle dans la gestion de la société. Gérer la cité, c’est gérer les hommes pour le bonheur de la cité. La science politique, quant à elle, vient par l’accumulation des expériences qu’elle a emmagasinées au cours de l’histoire apporter une solution pratique dans la gestion de la société. La science politique dans son application s’intéresse au bien-être de l’homme. La science politique et la philosophie politique de par leur objet qui est la gestion de l’homme, ont des points communs. Nous pouvons retenir de cette partie que la philosophie politique et le science politique présentent bien des similitudes, mais ne diffèrent-elle pas en certains de leurs aspect ?

En second, la science politique diffère de la philosophie politique de par leur application. En effet la philosophie politique est une activité réflexive théorique sur la politique. Cette réflexion est généralement subjective car chaque philosophe ou acteur de la philosophie peut donner son point de vue pour une meilleure organisation de la société. La remarque est que la réflexion reste théorique et ne fait pas l’objet d’expérience. Contrairement à la science politique, l’étude est pratique. Elle s’applique par des expériences sur la société. La science politique obéit à une logique dans l’élaboration des systèmes de gestion de la société. Elle définit le type de système qui doit être appliqué à la société entre autres la démocratie, la dictature, l’impérialisme ou le totalitarisme. La science politique, est objective car par l’expérience, elle sait quel système de gestion est idéal pour la gestion de l’homme. De cette seconde partie, nous pouvons dire que la science politique et la philosophie politique présentent bien certaines différences. Mais, ne sont-elles pas complémentaires pour la bonne gestion de la cité ?

Enfin, de par leur similitude ou différence, la philosophie politique et la science politique ont des points de complémentarité. En effet, la philosophie politique vient à l’origine de la science politique car l’activité première de la philosophie c’est la réflexion. Réfléchir c’est penser, critiqué, c’est organiser. Mais, cette activité reste limitée au plan théorique, au plan de l’idée. Pour qu’elle rentre dans l’ordre de l’utilité, elle se doit de devenir pratique d’où la science politique. La science politique est la mise en application pratique des idées développées par la philosophie. Comme la science l’indique c’est un ensemble de connaissances, d’études de valeurs universelles caractérisées par une méthode déterminée fondée sur des relations objectives vérifiables. La science vient comme la pratique de l’activité politique. La philosophie réfléchit et la science par des expériences, applique. La relation de complémentarité entre la philosophie politique et la science politique est le passage de la théorie à la pratique de la philosophie politique à la science politique.

Au terme de notre réflexion, nous pouvons retenir que la science politique et la philosophie politique présente bien des similitudes que de différences. La conjugaison parfaite de la philosophie politique et de la science politique est vraiment indispensable pour la bonne gestion de la cité.



[1] Jacqueline RUSS, Dictionnaire de philosophie ; éd. Bordas

[2] Idem