LA SCIENCE A FAIT DE NOUS DES DIEUX.

 

La science est un ensemble des connaissances approfondies d’un domaine quelconque acquises par la réflexion ou l’expérience. Grâces aux progrès et aux découvertes scientifiques, l’homme arrive à dompter le milieu qui l’entoure. Cette grande capacité de connaissance a poussé Jean Rostand, biologiste à affirmer que la science a fait de nous des dieux. Face à cette affirmation qui nous rend égale aux dieux depuis longtemps considérés d’êtres supérieurs aux hommes car capables de créer, de changer les évènements et le destin des hommes, peut-on dire avec conviction que la science a fait de nous des dieux ? Partant de cette interrogation, nous pouvons élargir notre réflexion sur : par quoi peut-on affirmer que la science a fait de nous des dieux ? La science n’a-t-elle pas fait de nous aussi des démons (contraire de dieux) ?

           

Dieu considéré comme un être suprême capable de créer et de modifier les phénomènes de la nature a permis à l’homme d’avoir accès à la raison. Aujourd’hui grâce à la raison l’homme dispose d’une grande capacité de connaissance le rendant égale à Dieu. Cette capacité se réalise dans la science. En effet, Aujourd’hui avec la science l’homme peut créer, inventer, modifier son milieu, appliquer ses volontés sur des phénomènes le rendant semblable a un dieu. La particularité c’est que l’homme est devenu libre comme un dieu de faire ce qu’il veut. Grace à la science l’homme a le pouvoir de guérir, de sauver des vies, de prévoir et d’anticiper l’avenir dans les millimètres près. Par la science l’homme peut voler (AVION : Appareil Volant Imitant Oiseau Naturel), par la science l’homme peut se déplacer sur l’eau et dans l’eau grâce aux bateaux et aux sous-marin, par la science l’homme peut réduire l’espace, le temps et la distance grâce à l’internet.

            Aussi est-il que l’homme est devenu libre comme un dieu de faire ce qu’il veut.  La science nous rend libre comme les dieux. Cette liberté se traduit dans la possibilité de faire, de choisir ou de  décider de l’avenir d’un objet ou d’une personne. En effet, la liberté absolue et la capacité d’agir marquaient la différence entre les divinités et nous. Là où le mystique trouve la difficulté taboue, le scientifique démontre le contraire par des expériences et des recherches. Jadis la lèpre était considérée comme une maladie qui est causée par le péché, c’était une punition traduisant le mécontentement de Dieu. Plus tard avec la science l’homme a découvert que la lèpre est une maladie causée par un virus qui peut être éliminé. Disposer de toute sa liberté c’est la particularité des dieux et aujourd’hui par la science l’homme dispose de cette liberté de créer, de transformer, de modifier.

            L’usage de la science offre à l’homme une liberté qui lui permet de faire ce qu’il veut comme il veut pour son épanouissement, cependant un usage malsain de cette science peut conduire l’homme à sa destruction.

 

La mauvaise pratique et l’abus de la science fait de l’homme un être dangereux pour lui et pour les autres en d’autres termes l’homme devient comme un démon. En effet la grande capacité de connaissance offre à l’homme la possibilité de réaliser ses désirs cependant bon nombre de ses désirs sont pulsionnels voir inconscient. D’où l’abus de la science peut conduire l’homme à tuer, à voler, à créer des monstres et des épidémies. La mauvaise pratique de la science est un danger pour l’homme, car il n’a plus de respect pour Dieu, plus de respect pour l’homme. L’homme se croirait tout puissant et exaucera ses désirs malsains. Par exemple l’utilisation de la bombe atomique et les armes de guerre  sur les populations. La bombe atomique un facteur de terreur de sorte que une fois qu’elle est en possession d’un pays, les autres pays ne la possédant pas se soumettent aux exigences des grandes puissances.

La science quelque soit ces compétences  est limité car elle demeure toujours une œuvre humaine et elle justifie encore la limite de l’homme. En effet si la science avait fait de nous des dieux, nous serions capables de maitriser à cent pour cent tous les contours de la science, parce que les dégâts causés par les découvertes et les inventions sont criardes : c’est le cas de la destruction de la couche d’ozone, le réchauffement climatique, les radiations causées par les réactions nucléaires, l’impossibilité de recyclage des déchets toxiques. Aujourd’hui près de la moitié des ressources naturelles et énergétiques sont épuisées et la science est dans l’impossibilité de les restaurer. Malgré les progrès scientifiques, l’homme est incapable de créer la cellule, l’unité de base des tissus de l’organisme. La science ne crée pas en réalité mais elle transforme les phénomènes de la nature pour la satisfaction de l’homme. Prenons le cas du pétrole  qui est la source de tous les conflits dans le monde, la science humaine est incapable de le récréer car il se met en place par un processus de décomposition de matière organique sur plusieurs million d’année. Ce que la science fait c’est de produire des dérivés du pétrole. Les limites de la science sont le fruit des limites de l’homme car la science est une œuvre humaine.             

           

Au terme de notre balade intellectuelle, nous pouvons dire d’une part que la science a fait de nous des dieux en nous appuyant sur le fait que la science nous permet de créer et en nous appuyant sur le fait que la science nous rend libre. D’autre part nous avons montré que l’abus de la science peut nous conduire au mal, faire de nous des démons à travers l’utilisation pour la réalisation des désirs malsains et à travers les limites de la science. Pour notre part la science nous glorifiera lorsqu’elle respectera la vie et la dignité humaine.