LA SPIRITUALITE DE LA KENOSE

Le séminaire, mot provenant de semence, est un lieu de formation des hommes qui aspirent à la vie sacerdotale. Cette formation vise à transformer l’homme pécheur en un agneau qui sera capable d’aimer Dieu et son prochain comme nous le demande le Christ Jésus. Pour parvenir à cet amour d’agapè, nous disposons de plusieurs exercices spirituels entre autres la Lectio Divina, l’oraison, la méditation du rosaire etc. La réalisation de ces différents exercices n’est possible qu’à travers une soumission, une obéissance à Jésus Christ, d’où la pratique de la spiritualité de la Kénose. Qu’est ce que la spiritualité de la Kénose ? Qui est le modèle par excellence de la Kénose ? Et comment devons pratiquer la spiritualité de la Kénose dans notre vie de séminariste?

            La Kénose du grec « Kénésis » signifie abaissement, anéantissement, dépouillement. La spiritualité de la Kénose est une spiritualité où l’on doit avoir le souci de se faire tout petit, de s’humilier afin d’être élevé par Dieu. Pour mieux comprendre la spiritualité de la Kénose, intéressons nous à celui qui a réalisé en lui toute la volonté du Père en mourant sur la Croix pour le salut de l’humanité : JESUS CHRIST.

            La lettre de St Paul Apôtre aux Philippiens chapitre 2 les versets 6 à 11, fait l’exaltation de la Kénose du Christ. « Le Christ Jésus ayant la condition de Dieu ne retient pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu. Mais Il s’est anéanti, prenant la condition de serviteur » (Ph 2,6-7), à travers ce passage, St Paul montre d’abord la grandeur du Christ. En effet Jésus Christ à le même rang que Dieu, il est Dieu, il est pareille au Père. A cause de son grand amour pour les hommes et ne voulant pas le voir anéanti, détruit, il prit « la condition de serviteur » afin de le sauver. Il se détache de son rang, Il laisse sa grandeur, sa gloire d’être Dieu et s’humilie en devenant homme. Il vivra parmi les pécheurs et mangera même avec eux. En suite « devenu semblable aux hommes et reconnu homme a son aspect, il s’est abaissé devenant obéissant jusqu’à la mort et la mort de la croix », Lui qui est Dieu, Lui qui est si grand dans le Ciel, Il s’est laissé fléchir en devenant pleinement homme. Il se laissa humilier par l’homme pécheur. Sans péché, il a été condamné à mort, bien qu’il ait une grande et infinie armée céleste qui pouvait anéanti tous ceux qui voulaient le faire périr. Il resta obéissant jusqu’à la mort et  la mort même que méritait les voleurs, les brigands  sur la croix en guise de châtiment. Alors « Dieu l’a exalté : Il l’a doté du Nom qui est au dessus de tout nom, afin qu’au Nom de Jésus tout genou fléchisse au ciel, sur la terre et aux enfers ». Enfin, à cause de son humilité et de son abaissement Dieu le Père L’a élevé au dessus de tout et Lui a redonné toute sa gloire qu’il méritait. Par son seul Nom tous nous fléchissons. Le Christ est le modèle par excellence de la Kénose. Ainsi, pour nous séminariste qui aspirons à suivre le Christ, comment devons nous vivre la spiritualité de la Kénose ?              

            Comme le Christ, nous devons être obéissant aux Pères formateurs, à notre chef de service. Nous devons bien que mal donner le meilleur de nous dans l’accomplissement de notre service. Surtout nous devons nous soumettre au règlement seul canevas qui nous aide à être en harmonie avec tous les autres. Lorsque nous sommes en faute, nous devons nous empresser sans rouspéter à demander pardon et corriger nôtre faute. Nous ne devons pas abuser de notre âge ni de notre poste pour imposer ce qu’on veut aux autres. Nous devons venir chaque fois en aide à celui qui nous sollicitera. Surtout nous ne devons pas attendre qu’on nous sollicite pour agir. Face à une critique nous devons garder le silence et nous remettre en question afin de nous améliorer. Partout ou nous serons, nous devons être des images du Christ notre Seigneur.

            En définitive nous devons reconnaitre nos faiblesses et nous soumettre à Jésus Christ afin qu’il nous aide à vivre véritablement notre spiritualité de la Kénose partout et en tout temps.